Comment l’alcool affecte-t-il votre capacité de conduire et votre jugement?


Une personne qui a bu peut envisager de conduire son véhicule parce qu’elle croit qu’elle est encore capable de conduire prudemment. Cependant, l’alcool est une sorte de médicament dépresseur qui affecte le système nerveux central, en particulier le cerveau. Cela signifie que l’intoxication alcoolique peut affecter la vision et l’expérience de la réalité d’une personne. En fait, ils ne pourront pas agir et réagir en conséquence. Enfin, les personnes ivres ne savent pas à quel point leur aptitude à conduire a été affectée.

Un conducteur en état d’ébriété sera incapable de juger avec précision la vitesse et la distance des autres véhicules, et il ne sera pas en mesure de réagir aux dangers potentiels ou aux changements de situation de la circulation. La capacité à effectuer plusieurs tâches est également réduite. Par exemple, un conducteur ivre ne pourra pas s’arrêter immédiatement lorsqu’un piéton traverse soudainement la rue.

Temps de réaction lent: Les conducteurs doivent comprendre que même de petites quantités d’alcool affecteront leur corps et leur aptitude à conduire. Ils pourraient avoir du mal à réagir immédiatement lorsque quelque chose d’inattendu se produit. Cela est dû au fait que le cerveau mettra plus de temps à recevoir et à traiter les messages provenant d’autres parties du corps. Le processus de digestion des informations devient beaucoup plus difficile et les instructions envoyées aux muscles seront retardées. L’intoxication alcoolique peut ralentir le temps de réaction de 10 à 30 %.

Fonction musculaire incorrecte: Comme mentionné précédemment, l’alcool affecte le système nerveux central et le cerveau. Cela entraîne une perte de coordination et de contrôle des mouvements musculaires. Par conséquent, il est plus difficile de conduire un véhicule en mouvement.

Troubles de la vision et de l’audition: L’erreur courante des conducteurs qui prennent le volant malgré leur état d’ébriété est de supposer qu’ils peuvent conduire en toute sécurité s’ils se concentrent uniquement sur la route. Cependant, les conducteurs ivres se concentrent généralement sur ce qui les attend et ils oublient de regarder ce qui se passe dans leur vision latérale. De plus, l’alcool réduit également la capacité du conducteur à voir les choses à distance. Leur vision nocturne sera réduite de 25 %. Les conducteurs ivres peuvent également avoir une vision floue ou double.

Jugement ou raisonnement altéré: L’intoxication alcoolique altère également la partie rationnelle de votre cerveau qui gère le jugement et le raisonnement appropriés. Cela signifie que la capacité du conducteur à juger ce qui est bien du mal, le bien du mal sera grandement affectée.

Conseils pour éviter l’ivresse au volant

  • Surveillez la quantité de votre boisson.
  • Mangez avant de boire. Si vous avez l’estomac plein, votre corps absorbera l’alcool plus lentement.
  • Si possible, ne conduisez pas lorsque vous avez bu quelques verres. Si vous prévoyez de boire, assignez un conducteur désigné ou laissez votre voiture à la maison.
  • Hélez un taxi ou prenez le bus pour rentrer chez vous si vous êtes ivre. Vous pouvez aussi dormir chez votre ami.
Partagez, c'est facile :